Insectopédie

Informations sur les insectes

Mite textile - Tineola bisselliella

  • Description

    La famille Tineidae, qui comprend les mites textiles, est constituée d’un grand nombre d’espèces : plus de 2 000 dans le monde. On emploie parfois le terme de mite pour désigner le vaste groupe des lépidoptères, alors qu’il s’agit parfois de papillons (qui se différencient des mites par leur caractère diurne). Ici, en tout cas, nous nous référons à la mite textile ou teigne tapissière : celle qui se nourrit de sous-produits d’origine animale comme les fourrures et les tapis en laine et qui peut endommager les lainages entreposés dans les garde-robes. La mite textile ou teigne tapissière mesure, une fois adulte, près de 7-8 mm de long, avec les ailes repliées en arrière le long du corps. Les ailes sont dorées avec une bande recouverte de longs poils sur les côtés. La tête est couverte de mèches de poils rougeâtres. Les larves matures mesurent 12-13 mm de long et se nourrissent de laine sous la couche soyeuse qu’elles construisent, ainsi que d’excréments et de morceaux de nourriture. Leurs corps sont blancs ou crème et la tête est de couleur marron. Les larves n’ont pas d’yeux. On en trouve fréquemment sous les cols, les poignets et dans les plis des vêtements où elles trouvent de quoi se nourrir.

     

  • Cycle de vie

    La mite se reproduit pendant toute l’année. Elle commence à se reproduire dès qu’elle arrive à l’âge adulte. En principe, la femelle choisit un vêtement et y dépose ses œufs : une cinquantaine en moyenne et parfois 150 ou plus. Le choix de l’endroit où les œufs seront déposés est très important : les larves doivent pouvoir s’y nourrir. La femelle meurt au bout de quelques jours, car elle a dépensé beaucoup d’énergie à pondre et ne peut se nourrir (les adultes n’ont pas d’appareil buccal). La période d’incubation varie en fonction de la température: elle peut durer de 4 à 10 jours pendant l’été et environ 15 jours pendant l’hiver. La période larvaire est très variable : de 1 mois à plus de deux ans. À l’état de larve, elle mange tout ce qu’elle trouve à proximité, jusqu’à la prochaine métamorphose : quand la chenille a atteint environ 13 mm, elle s’éloigne de la zone d’alimentation et se cache pour s’enfermer dans un cocon et passer à la phase nymphale. Viendra ensuite sa dernière métamorphose et la nymphe deviendra adulte.

  • En savoir plus

    Les mites préfèrent la laine, le cachemire, le mohair et le feutre, mais admettent aussi n’importe quel tissu. Y compris les fibres synthétiques si elles sont tachées de sucrerie et de graisse. Rien ne leur échappe: tous les vêtements peuvent y passer, même les rideaux, les couvertures, les serviettes de toilette et les torchons. De fait, c’est l’une des rares espèces du groupe des kératophages. Les kératophages sont des animaux capables de digérer la kératine, une protéine source d’énergie. La kératine apporte aussi des éléments chimiques comme le zinc, le cadmium ou le magnésium et contient des acides aminés soufrés importants comme la méthionine, la cystine ou cystéine. Les mites peuvent donc manger des matières contenant cette protéine : fourrure, plumes, soie, cuir ou laine.

  • Conseils pratiques

    Vider les cartons de temps en temps, aérer les armoires et changer le linge de place.

    Laver de temps en temps le linge qui n’est pas souvent utilisé.

    Laver les vêtements comme il faut.

    Entretenir les vêtements en cuir en passant un produit imperméabilisant qui les protègera.

    Ranger le linge dans des sacs, des paniers en plastique ou des tiroirs hermétiques.

    Éviter de ranger dans les armoires des vêtements qui n’ont pas été lavés ou portés depuis longtemps.

Calendrier

Le saviez-vous?

Les mites sont des insectes cosmopolites ; on en trouve partout, même en ville.

La mite la plus commune est celle de l’espèce Tineola bisselliella.

Les larves de mites sont de ces rares insectes capables de digérer la kératine des poils et des plumes.

Les tissus naturels sont les plus convoités, notamment les lainages et les tissus en coton, car elles n’ont pas l’habitude de s’attaquer aux tissus synthétiques : nylon, polyester ou acrylique.

Les mites aiment l’obscurité.

Les larves de mites sont dans un milieu trop sec ou trop froid, elles entrent dans une période latente jusqu’à ce que les conditions s’améliorent.

Les mites sont attirées par des vêtements tachés de sueur ou de liquide.

Les œufs de mites sont minuscules : moins de 1 mm et pratiquement invisibles.

Une femelle peut pondre des centaines d’œufs tout au long de sa vie.

Les œufs sont collés avec une sécrétion collante qui les empêchent de se détacher.

Les mites craignent la lumière, c’est pourquoi elles se cachent dans le pli des tissus.

Les mites s’installent parfois dans la pliure des boîtes en carton.

Contrairement à ce que l’on pense, les mites textiles ne sont pas attirées par la lumière.

Seules les larves se nourrissent. Les mites adultes ne mangent pas parce qu’elles n’ont pas de pièces buccales développées.